dollar

Le dollar s’effondre et l’or explose, la crainte s’installe…

Nous avons vécu toute une journée vendredi où les indices ont encore subi une correction importante et que l’or a rebondi.

Le discours de Powell à Jackson Hole a été terne, mais en contrepartie, Trump, continuant le combat commercial face à la Chine a dévoilé qu’il réagirait à ses remontrances en appliquant 10% de droits de douane sur des importations supplémentaires de 75 milliards de dollars américains, ce qui a fortement poussé les stocks plus bas au début. La déclaration de Mark Carney, quelques mois à peine avant de quitter son poste de gouverneur de la Banque d’Angleterre, a déclaré qu’à court terme, les banquiers centraux devaient faire face à la situation actuelle. Mais il a également averti que « l’acceptation pure et simple du statu quo est erronée », et que des mesures spectaculaires seront finalement nécessaires. Mark Carney a présenté une proposition radicale visant à réformer le système financier mondial afin de remplacer le dollar américain en tant que monnaie de réserve par une monnaie virtuelle. Il a même parlé d’une monnaie adossée à l’or.

Il n’en fallait pas plus pour créer cette l’instabilité dans une situation qui est déjà très précaire. L’or a profité, d’une manière assez impressionnante, de ces tensions politiques et surtout sur la mise en doute du système actuel mondial qui est basé sur la dette de la part de Mark Carney. Le dollar a chuté de manière très impressionnante suite à cette journée de frénésie.

Samedi, Trump a aussi ajouté qu’il ne se faisait pas de souci si Jerome Powell acceptait de démissionner de son poste. Il a ajouté qu’il ne le retiendrait pas.

Il ne cesse d’ailleurs de sermonner Powell sur la baisse des taux en lui reprochant de ne pas avoir une vision assez agressive sur ces baisses. Trump privilégie la baisse des taux en croyant que celle-ci pourrait recréer des nouveaux sommets sur les indices boursiers américains et surchauffer encore plus l’économie. Son jeu est que les marchés tiennent jusqu’en novembre 2020 dans l’espoir d’être réélu. Cependant la situation macroéconomique mondiale est tellement irréaliste qu’il est difficile de voir ce qui pourrait empêcher le marché de connaître de fortes baisses, voire même un crash.Cependant tout est possible. La Fed, malgré son état de panique, pourrait sortir un lapin de sa manche. Dans l’état actuel des choses, il serait très surprenant que la Fed soit en mesure de faire basculer les choses en faveur de nouveaux sommets sur les indices boursiers américains. 

Il nous faut être attentif, cette semaine, à ce qui va se passer sur les principaux indices, sur le dollar américain, et surtout sur l’or. Celle-ci pourrait poursuivre une montée vers les 1700$.

À suivre…